Enmouvement

Journal de bord des Championnats du monde Junior Short Track 2019

20 janvier 2019

Aujourd’hui c’est le départ pour les Championnats du monde Junior de Short Track à Montréal !

À Genève, je retrouve l’athlète Thibault Métraux, et son coach Jérémy Masson, un dimanche grisouille.

Après un long vol direct, arrivée à l’aéroport international de Montréal, en plein milieu d’un blizzard à -35°. Ça met en ambiance !

Nous prenons une navette avec notre chauffeur Dennis jusqu’à nos logements, et suite à notre long vol, on trouve un petit quelque chose à manger et nous allons nous coucher.

21 janvier 2019

Après une grasse matinée, souffrant encore du jetlag, exploration du quartier et je me trouve à manger, toujours dans la neige et le froid. J’aperçois même des fous à vélo ! Malheureusement, avec les doigts gelés, pas le temps de sortir le téléphone pour une photo.

Je découvre le métro, que j’emprunte pour aller retrouver Thibault à son premier contact avec la glace montréalaise, à l’Arena Maurice Richard.

Entraînement d’une heure, qui deviendra sa routine pour la semaine. Chaque équipe a droit à son temps sur glace cette semaine pour préparer les athlètes aux conditions montréalaises. Ensuite, on rentre tous ensemble à l’hôtel, et suite à un long vol hier, suivi d’un entraînement ce matin, Thibault apprécie le travail de mobilité et de relâchement que je fais avec lui. Bonnes premières impressions, Thibault ne souffre pas trop du jetlag, cela lui a fait du bien de patiner aujourd’hui et se dégourdir les jambes.

22 janvier 2019

Suite à un petit déjeuner, c’est parti pour une séance matinale sur la glace aujourd’hui. Retour à l’hôtel pour un traitement avec Thibault, qui se sent fort. Ensuite, départ de toute l’équipe pour une demi-journée libre à Montréal ; découverte du Vieux-Port, le marché Jean-Talon et shopping à la rue Sainte-Catherine.

Nous ne manquons pas une opportunité de nous photographier devant le siège canadien Olympique !

Le soir, après un bon souper complet pour donner du « fuel » à Thibault, on se range pour être en forme pour demain.

23 janvier 2019

Au programme aujourd’hui, un début de journée relax, pendant que Thibault profite de dormir et de faire un petit footing dans la salle de fitness de l’hôtel. Je profite pour explorer le marché Beausecour. Là, je profite pour enfiler des patins au Natrel Skating Rink au quai Jaques Cartier, pour me mettre à la place des Short Trackeurs ! Le résultat n’est pas concluant…

Puis, après un court stop à l’hôtel pour prendre la trousse de premier secours, départ pour la patinoire où nous travaillons la mobilité et faisons un pre-échauffement avec Thibault. Comme d’habitude, on observe Thibault sur la glace avec Jérémy.

Nous tentons d’utiliser les téléphones pour filmer sa séance mais ce n’est pas concluant avec tout le monde sur la glace et le manque de zoom. Trajet jusqu’à l’hôtel pour un traitement relaxation et récupération avec Thibault. Pour Jérémy et moi, la soirée continue avec une présentation du ISU Developpment Commission jusqu’à 22h00 intitulé « Pure as Ice » concernant le doping et la nutrition dans le sport du Short Track.

24 janvier 2019

Misère… Il a commencé à se réchauffer, et à pleuvoir. Du coup, de l’eau et de la glace partout rendent tous les trajets misérables. On passe la matinée à visiter l’insectarium, ainsi que la serre des jardins botaniques. À 11 :30, départ pour l’aréna Maurice Richard pour faire un pre-échauffement, et observer Thibault patiner. Il se sent bien, il fait un entraînement encore plus léger aujourd’hui, demain étant la compétition ! Ensuite, on le raccompagne à l’hôtel pour un traitement relaxation et récupération. On discute de visualisation, se mettre en tête ses stratégies pour demain, il se sent bien, il est prêt. Pour rester calme pour demain, après-midi tranquille avec Thibault. Vers les 16h, rendez-vous des teams médicaux où je rencontre les équipes médicales des autres délégations. Nous apprenons les mesures à prendre en cas de blessure sur la glace, et on repère où se situe l’ambulance. Cette soirée là, on va avec Thibault au planetarium Rio Tinto Alcan, où nous visionnons un film incroyable sur les aurores boréales, sur un écran 360° au-dessus de nos têtes ! Histoire de bien lui mettre des étoiles plein les yeux pour la dernière nuit avant sa compétition.

25 janvier 2019

L’émotion est forte ce matin, le premier jour de compétition, avec les qualifications pour le 500, 1000 et 1500m pour Thibault. Grosse journée au programme mais on est tous prêts.

Départ à 7:20 pour un pré-échauffement et du travail de visualisation avec Thibault avant ses compétitions. Les organisateurs invitent 500 écoliers, en plus de la foule déjà présente, ce qui fait un grand public, avec une ambiance du tonnerre !

Pour la course du 1500m, la meilleure discipline de Thibault, il termine 4ème sur 5 avec un temps de 2min30.183sec, un bon groupe, avec la difficulté ajoutée qu’il s’entraîne principalement seul, rendant le peloton un obstacle technique de plus à franchir. La course de 500m est plus difficile encore, il termine 5ème, avec un temps de 45.819sec. Et pour terminer, il patine le 1000m en 1min32.849sec. Thibault prend avec humilité ses résultats et reste positif dans son commentaire. Une bonne expérience d’apprentissage pour lui, et beaucoup de patin aujourd’hui. Une de ses forces est l’endurance, et malgré une longue journée de patin il se sent encore bien. Néanmoins, en traitement de récupération et de relaxation à l’hôtel, on découvre quelques nœuds, et les jambes se sentent quand même bien plus légères après un retour au calme en douceur.

26 janvier 2019

Au programme aujourd’hui : deux courses le 1500m et le 500m, en ranking. Malheureusement avec les résultats de qualifications de hier il n’avance pas en finales. Néanmoins, il commence fort sa journée, avec un bon groupe. On voit qu’il assimile déjà mieux la dynamique de groupe aujourd’hui et termine premier de sa course (2min27.982sec) avec une disqualification du luxembourgeois Peter Murphy.

Moment de fierté bien mérité pour toute l’équipe.

Par contre, lors de sa course du 500m, alors qu’il patinait bien et montrait de belles attaques, il croche un car dans un virage et chute avant de finir dans les matelas et ne terminera pas sa course… C’est malheureusement la vie d’un short trackeur que de tomber, pour mieux se relever. Thibault est frustré, mais démontre une maturité impressionnante et reste focalisé sur sa prochaine course demain.

Suite à un traitement de relaxation et récupération, nous ressortons avec Jérémy, visiter une connaissance à lui, Phillippe Tremblay. Grâce à lui, nous visitons le Centre RECAST/Athlète First, un centre chiropraxique et d’optimisation de performance d’athlètes de haut niveau. Remerciant Phillippe et Jérémy pour cette opportunité, je peux échanger avec Phillippe sur d’éventuels coopération entre nos centres, à voir…

Nous mangeons à Schwartz, un symbole iconique de la viande fumée de Montréal, et puis c’est soirée relaxante pour l’équipe avant une dernière journée de compétition

27 janvier 2019

Ce matin, c’est la dernière journée de compétition, toujours en ranking. Thibault se sent bien, malgré le fait qu’il en soit à son troisième jour de compétition, son endurance et la récupération travaillée ensemble lui permettent d’entrer sur la glace confiant.

Il finira deuxième, avec un temps de 1min48.081sec, suite à une pénalité contre un athlète d’Argentine.

Et comme ça, l’aventure se termine d’un point de vue sportif. Pleins d’expériences et de notes pour venir améliorer les stratégies, l’équipe rentre à l’hôtel se poser un moment. Thibault se repose, et on prépare tous nos valises pour le départ matinal du lendemain. Pour conclure cette aventure, une dernière soirée banquet est proposée aux athlètes et aux équipes, et c’est une grandiose occasion de socialiser entre short trackeurs qui s’annonce…

Partager